jeudi 6 novembre 2008

Journée de m...

Simon, tu voulais de l'inintéressant, te voilà servi...
Je parle de la journée d'hier.
Il se trouve qu'en voulant partir en cours, je change pour la Xième fois de sac et je trouve pas ma carte de métro. Je commence donc à me paniquer toute seule, me remémorant la veille quand je m'en suis servie pour la dernière fois pour prendre le bus me ramenant chez moi. Je l'avait donc en montant dans le bus mais après, le mystère...
Je retourne donc la chambre deux fois et avec le peu que j'ai c'est vite fait. Je fais ensuite toutes les poches que j'ai de tout mes vêtements, je démonte le lit...
Tout ça pour en arriver à la conclusion que quelqu'un c'est fait une joie de trouver ma carte.
A Madrid, j'ai encore jamais été contrôlé, je pense donc qu'il est facile d'utiliser une carte indéfiniment. Ce qu'il ne faut pas perdre de vue c'est qu'on est le 5 et que je viens d'acheter mon coupon!!!Génial.
J'utilise donc 2€ pour me rendre à l'école et en passant, je demande des renseignements au guichet de la station. Et cette brave femme m'explique gentiment que je dois refaire toutes les démarches pour la carte jeune: 20 jours et repayer un abonnement. En gros je me fais piquer ma carte, je paie un mois à un enfoiré et je me repaie le mien. Que je ne peux pas acheter avant d'avoir ma carte. Je passe donc 20 jours à utiliser des ticket, magnifiquement pique pognon les madrilène. Mais je ne m'avoue pas vaincu.
Le soir, je rentre et pour être sûre, je retourne la chambre encore une fois. Puis, j'appelle le centre du métro pour savoir s'ils ont trouvé quelque chose. Le moment où je tente d'épeler mon nom est assez mémorable: il se trouve que j'ai un nom et un prénom imprononçable en espagnol, je galère donc...
Le Monsieur me dit ensuite qu'il a rien, qu'il faut donc que je tente avec le centre des bus. Même cinéma avec mon nom et la brave dame me dit qu'elle a rien. Je lui demande donc quoi faire...Elle me donne l'adresse d'un centre. Je décide de m'y rendre le lendemain avant mon cours de constru.
Et entre temps, j'ai eu des cours avec de pauvres français qui ont du subir toute ma colère, ma frustration envers cette m... de système madrilène. Pour les transports c'est vraiment du n'importe quoi cette ville et comme c'est la capitale, je pense pas que ce soit mieux dans le reste de l'Espagne.

Donc ce matin, je me dépêche de me rendre dans ce soi-disant centre. Avant ça, j'appelle le 012, le centre d'aide au citoyen madrilène pour trouver toutes les infos sur toutes les institutions(c'est tellement mer...qu'il leur faut bien ça!!) Arrivée sur place, je raconte mes petits problèmes à la dame du bureau(très gentille) qui me ressort le même refrain: on peut rien faire, faut tout redemander et repayer. Je lui demande alors s'ils pensent un jour changer le système que je compare à celui de Lyon ou Grenoble(où tu annule ta carte et en fait faire une autre en 5min pour 5 à 7€)Elle me dit donc qu'elle est juste là pour expliquer le règlement et que c'est pas elle qui le fait. Je lui répond donc que je sais bien mais que c'est un truc vraiment aberrant. Je la remercie et je pars...

Et là, le ciel m'est venu en aide: je n'ai pas entendu cette dame me dire de revenir et je n'avais pas de photos et comme ils ont pas le droit, elle ne m'a pas fait ma nouvelle carte en 2min et elle ne me l'a donc pas donné...
Je doit vraiment faire pitié comme française en Espagne.

Pour finir, je me suis donc repayée un abonnement(je mangerai moitié moins ce mois-ci). Et j'èspère que le boulet qui utilise ma carte va se pointer avec à un guichet pour qu'ils le chopent avec mon coupon: si on retrouve ma carte et mon coupon, le métro me paie l'abonnement pour le mois de décembre...alors priez!!!

Et la leçon c'est que même pas t'envisage l'idée de peut-être te faire voler ta carte dans ce pays!!! Moi qui l'ai pas perdu une seule fois en 3 ans à Lyon et 2 a Grenoble, je la perd là où le système est une pure arnaque!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire