samedi 15 novembre 2008

Nancy Spero.Disidanzas

Il s'agit d'une artiste américaine né en 1926. Elle est une pionnière de l'art féministe et une grande figure de l'art contestataire américain des années 60 et 70.
L'expo se tient dans toute une aile du musée. La hauteur sous plafond et la scénographie générale de l'expo, très épurée, mettent vraiment en valeur ses œuvres.
On peut voir toute la grande galerie consacrée à des œuvres sur la guerre du Vietnam où elle y montre son opposition en mettant en scène l'obscénité du pouvoir masculin.
Une autre salle est consacrée à des oeuvres dans lequelles elle a utilisé des mots d'Antonin Artaud, des poèmes...Je connaissais Artaud sans avoir jamais réellement lu ses écrits mais l'utilisation qu'elle en fait est vraiment très intéressante.
Dans une autre salle, des corps de femmes sont peints sur les murs, mèlés à des mots, des phrases.
Au fond, des installations avec des visages de femmes peints, des sous-vêtements étendus sur des fils. La dernière salle contient une installation de drapeaux ainsi que des peintures sur des drapeaux.
J'ai beaucoup aimé cette expo, tout les sentiments qu'elle procure, la violence, la force de contestation que l'artista a mis dans ses oeuvres.
Son oeuvre est beaucoup plus dense et complexe que cet aperçu, mais ne la connaissant pas, je ne vais pas me risquer à dire n'importe quoi!!(comme pour les autres expos d'ailleurs).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire