jeudi 12 mars 2009

Lisbonne jour 3

Bon, je termine Lisbonne parce que j'ai encore pleins d'autres trucs à publier et que la je suis méchamment en retard!
Donc on avait rendez-vous à 9h30 au métro pour aller ensemble voir un bâtiment, on n'en savait pas plus. On a donc pris le métro jusqu'à je sais pas où, mais c'était la banlieue de Lisbonne, le contour. On a marché et marché pour enfin arriver au bâtiment, dans un campus universitaire. Cet édifice doit être l'université de musique. J'en déduis ça d'après les espaces intérieurs: une grande salle de concerts et tout autour et au-dessus, organisés en spirale, des tas de salles plus ou moins grandes où on entendait jouer de tout les instruments possibles et imaginables!
On a eu droit à une explication en portugais donc j'ai tout compris!


La salle de concert que je trouve vraiment géniale. Le bois en qui couvre les parois verticales, c'est de l'OSB un peu blanchi et découpés, assemblés de façon très subtile. Et ça rend vraiment bien. Et venant de moi qui n'ai pas du tout amie avec l'OSB...!Vous pouvez voir au plafond un système très simple et pas cher:ils découpent des trous dans le placo du plafond pour bien intègrer les spots à moindre couts.On peut voir ici, dans le hall que toutes les installations(chauffage, electricité, eau...)sont apparentes et les néons basiques au possibles ne le sont pas temps que ça iciAprès avoir fait le tour au rez de ch. on est monté à la loggia par le grand escalier gradin.
Il s'agit d'une grande prairie d'herbe. Chaque salle de répétition(à l'étage elles sont petites pour un ou deux)donnent sur cette prairie. On a vu pire comme école!
Puis on est reparti au métro et on a croisé ce bâtiment universitaire qui a été construit y'a 15 ans!Après ça, on a pris un bus pour aller au Monastère des Jeronimos, lui incontournable de Lisbonne. Mais voilà, c'était le jour qu'avait choisi le président d'Angola pour se pointer. Donc tapis rouge, estrade&co. mais pas de visite.
On est donc directement passé de l'autre côté, au centre culturel construit pour la présidence de l'UE par le Portugal en 98(je crois...).On y a mangé, à la cafèt' où tu paies au poids ce que tu prends, pas bête je trouve. On a passé un long moment sur cette terrasse au bord de l'eau, avec vue sur le pont de San Francisco. On a beaucoup discuté avec le prof. Et je peux d'ailleurs dire que ce mecs, que j'ai même pas en prof va je pense me marquer beaucoup plus que beaucoup de profs que je pourrai cotoyer pendant des années! C'est vraiment quelqu'un de très intéressant qui nous amène à penser ou repenser à des choses auxquelles on ne pense pas vraiment. Difficile à expliquer. Le seul moyen c'est de venir à Madrid et suivre un de ses cours ou partir à Lisbonne avec lui!

On c'est ensuite dirigé vers la dernière étape de la journée à l'extrème opposé du centre culturel: le site de l'expo de 98(j'ai l'impression de m'embrouiller dans les dates et flemme de chercher donc...).
On sort du métro par la gare de Calatrava(St Exuéry pour les Lyonnais)Le prof nous a expliqué que les niveaux bas d'échangeur autobus, voiture, métros fonctionnaient bien mais que la partie gare en haut était un vrai massacre niveau utilisation: en effet, quand il pleut, ces magnifiques parasols à je sais pas combien du sol protège tout sauf les quais. Donc les gens attendent tous en dessous et courent sur les quais quand le train arrive. Mais c'est Calatrava alors il fait comme il a envi...!
Et les passerelles de chaque coté(les arcs) sont condamnées car dans leur conception, leur propre poids les deséquilibrent!!Donc par sécurité, elles sont là pour rien!

On se dirige ensuite vers le Pavillon du Portugal, d'Alvaro Siza(grand archi aussi, pour les largués de l'archi!)
Je vais donc vous faire part de ce que le profs nous a fait remarquer puisque je suis assez d'accord avec. On a fait un tour du bâtiment juste pour regarder puis il nous a montré!
Il nous a demandé où était l'entrée et on a été incapable de le dire. Parce qu'il se trouve qu'il n'y a aucune porte plus grande que les autres. Des ouvertures tout le tour et l'entrée, la vraie fait pitié. Elle est à l'opposée de ce voile énorme.
Il se trouve que ce voile de béton, cette couverture si légère a dû leur couté je sais pas combien et il a donc fallu restreindre sur le reste. Tout le tour que l'on pourrait croire pierre taillé n'est en fait que parement qui se détache!Aussi ce détail, sur la gauche. On peut voir le banc, très travaillé, en pierre taillée, très beau. Ce qui tranche avec tout le reste qui parait encore plus grossier si je peux dire.
Ce bâtiment pose aussi des problèmes de fonctionnement intérieur car la plupart des espaces n'ont pas de lumière naturelle. Souvent, les pavillons de ce type ne sont pensés que comme pavillon et après on sait pas quoi en faire. Mais celui-ci a loupé sa première vie donc il n'en a pas de deuxième. Il sert quasiment jamais car personne en veut!

On est ensuite allés voir un bâtiment qui a été pensé pour sa seconde vie aussi. Il est aujourd'hui une sorte de cité de la science pour les enfants. Pour accèder à l'entrée, on empreinte une pacerelle qui monte en spirale, protègée par ces murs. Et la quietude de l'espace est impressionnante. On se retrouve déconnectés de la ville, sans le bruit, l'agitation des rues autour.

Après ça, on a pris le taxi pour l'aéroport(4€!à 4)pis on est retourné dans notre pays(d'adoption pour certain(e)s)!Vue du ciel et de nuit pour le plaisir!

1 commentaire:

  1. bonsoir
    Avec tout ce que je lis sur ton blog je vais finir par être super "calée" en architecture. Super la visite de Lisbonne !Bises
    Nelly

    RépondreSupprimer